Consoude

La consoude, trésor du jardin.

Elle sert à tant de choses, est si peu exigeante et à la bonne idée de pousser partout !

Originaire d’Europe, la consoude ou Symphytum officinale pousse naturellement en lisière de forêt, dans les zones humides (fossé, bord de ruisseau, prairie humide…). Les Grecs de l’Antiquité pensaient que cette plante pouvait soigner tous les organes blessés. Cette plante est utilisée depuis la nuit des temps, puisque l’on en a retrouvé la trace dans la nourriture des hommes des cavernes. Elle est malheureusement tombée en désuétude, mais a connu un renouveau dans les pays anglo-saxons dès le 19ème siècle. Elle sert depuis longtemps à nourrir les animaux : chevaux, vaches, cochons, poules (qui pondent plus et mieux).

La plante peut aussi bien être consommée fraîche que séchée, en fourrage (elle est riche en protéines, jusqu'à 35 % de la matière sèche). Les romanichels la cultivaient là où ils passaient : ils « retapaient » avec de la consoude de vieilles carnes qu'ils achetaient à bas prix, et les revendaient bien plus cher quelques semaines plus tard !

Conssoude
Cette plante très méliffère, vivace et vigoureuse puise profondément dans le sol 1,5 m et même deux mètres de profondeur de grandes quantités d’éléments minéraux dont de la potasse, qu’elle restitue ensuite aux autres végétaux. ! Aucune plante herbacée ne va si loin.  Sa richesse en allantoïne, qui favorise la multiplication des cellules, stimule la vie microbienne du sol, facilite la levée des semis et favorise la croissance des feuilles.

Culture

La culture de la consoude est facile : cette plante robuste nécessite peu de soins. Le semis de graines se réalise du printemps à l'été ; prévoyez 50 à 70 cm de distance entre deux pieds, car la plante s'étoffe d'année en année. Un sol profond, riche et humide lui sera particulièrement favorable. Arrosez en cas de forte chaleur, et seulement durant les deux premières années ensuite, les racines plongeantes sont capables d'aller chercher l'eau en profondeur.

Multiplication

C'est en octobre qu'on effectue le semis ou la division.

  • Semer la consoude en pépinière, en poquets contenant 4 ou 5 graines, distants de 30 cm en tous sens. Après la levée, conserver un seul plant à installer à son emplacement définitif au printemps suivant.
  • La division de touffe, plus facile, ne pose aucune difficulté à cette saison. Couper quelques éclats à la pelle-bêche. Les planter à 80 cm en tous sens.

Mode d’emploi

Déposez direstement quelques poignées de feuilles fraîches au pied des tomates, des courges et des arbres fruitiers. Vous pouvez également en glisser dans le compost pour l’activer.
• Disposez directement les tiges et les feuilles, séchées durant 48 heures, dans le sillon de plantation des pommes de terre ou bien incorporez-les en automne, lors du travail du sol.

En purin

Le purin de consoude est en fait un extrait obtenu par macération dans de l’eau, puis fermentation. Les substances actives y sont concentrées. Pour éviter que le liquide se putréfie, vous devrez le filtrer. Comme tous les purins, celui de consoude se conserve dans une bouteille ou dans un récipient en matière plastique fermé hermétiquement, durant plusieurs mois, à l’obscurité et à 12 °C environ.

L’extrait fermenté, obtenu à partir de 1 kg de plante macérée pendant quelques jours dans 10 l d’eau, est dilué à 10 % lorsqu’il est versé au pied des plantes et à 5 % lorsqu’il est pulvérisé comme engrais foliaire. Il peut être utilisé sur toutes les plantes du jardin, mais réussit particulièrement aux légumes-fruits.

Le purin de consoude (ou extrait fermenté de consoude) est riche en oligo-éléments et en potassium qui favorise la floraison, la fructification, la croissance des fruits et des tubercules (plus de fleurs, plus de gros fruits).
Il rend les feuilles plus résistantes aux ravageurs.
En arrosage au sol, il attire la macro-faune (vers de terre, cloportes...) et stimule la vie microbienne nécessaire au fonctionnement d'un sol vivant.
Utilisation :
- dilué à 5% en pulvérisation sur les feuilles (0,5L/10L d'eau)
- dilué à 10% en arrosage au pied des plantes (1L/10 L d'eau)
- 1 fois tous les 10 à 15 jours
On peut acheter le purin de consoude ou mieux, le faire soi-même 

Ajouter un commentaire

 
×